• Alexandra Polaczyk

7 clés pour mieux vivre votre hypersensibilité

Encore vécue comme un fardeau dans une société où les émotions sont invitées à être tues, l’hypersensibilité est pourtant un trésor à chérir et une potentielle source de joie et d’épanouissement. Découvrez comment mieux la vivre…



1- Apprenez à mieux connaître l’hypersensibilité

Aiguisez vos connaissances sur le sujet : de nombreux ouvrages de qualité sont désormais consacrés à l’hypersensibilité. Voilà une belle façon de découvrir les différents aspects de votre nature - notamment vos points forts, de mettre à distance les clichés et autres préjugés qui ont concouru à vous donner une image dévalorisante de votre sensibilité et ancrer en vous de fausses croyances limitantes (« Je suis trop ceci », « Je ne suis pas assez cela », « Je ne suis pas normal(e)», « Je ne serai jamais heureux(se) »). Parmi les auteurs reconnus : Elaine Aron, chercheuse en psychologie américaine, première à s’être intéressée à l’hypersensibilité ; Saverio Tomasella, docteur en psychologie clinique et spécialiste français de la haute sensibilité ou encore la psychiatre américaine Judith Orloff… Bonne lecture !


2 - Acceptez votre sensibilité élevée

Vous avez grandi et vous êtes construit(e) en entendant des réflexions, critiques, reproches ou moqueries sur votre sensibilité (« Tu prends les choses trop à coeur », « Il faut t’endurcir», « Tu es fragile », « Tu es trop sensible », « Ça ne sert à rien de pleurer» etc) ? On vous a laissé penser dès l’enfance que quelque chose n’allait pas chez vous ? Entendez-le : le problème, ce n’est pas vous ! Ni votre hypersensibilité. Le problème est la méconnaissance et les idées reçues sur ce trait de caractère. L’hypersensibilité n’est en rien un défaut ou une faiblesse. Encore moins un trouble du comportement voire une maladie. Lisez bien ceci : vouloir gommer votre sensibilité élevée reviendrait à vouloir effacer une partie de vous. C’est peine perdue. Ce n’est pas possible. Et lutter contre votre nature est le meilleur moyen d’en souffrir… Acceptez-la, faites-lui une place, une vraie place, la place qu’elle mérite enfin…


3 - Accueillez vos émotions

Ah, les fameuses émotions vécues puissance 10 (voire 100)… L'intensité des émotions dites négatives fait peur… Ces dernières prennent le contrôle, submergent, épuisent. Vous avez le sentiment de les subir. Et pourtant…Ce qui va suivre va vous étonner, mais vos émotions ont une fonction indispensable, et elles vous veulent du bien ! En effet, elles sont un précieux indicateur de vos besoins ! Elles vous font ainsi passer le message, à leur manière, , telle une boussole… Et tant que vous ne leur ouvrez pas la porte, tant que vous ne les prenez pas en compte, tant que vous vous évertuez à lutter contre elles, vous êtes tout simplement désaligné(e), en rupture avec vous-même. Pour y remédier, demandez-vous quelle est leur raison d’être, ce qu’elles ont à vous dire, ce qu’elles vous invitent à faire pour retrouver votre sérénité. Et soyez patient(e)s, comprendre leur langage est un apprentissage. Cela prend un peu de temps, c'est normal. Mais votre quotidien sera métamorphosé ! :)


4 - Soyez à l’écoute de vos besoins

Les personnes hypersensibles ont tendance à faire passer les besoins des autres avant les leurs. Différentes raisons nous poussent à nous mettre au second plan, comme une très forte empathie, un sens du devoir que l’on s’inflige, le fait que notre bien-être dépende bien souvent de celui de notre entourage ou encore la fausse croyance selon laquelle notre serviabilité nous assurerait l’amour de notre prochain… Et vous dans tout ça ? L’oubli de soi a des effets particulièrement délétères sur le bien-être des hypersensibles (fatigue, moral en berne, impression de subir les choses…). Se replacer au centre n’est pas synonyme d’égoïsme ou d’égocentrisme. Loin de là. Il s’agit simplement ici de vous respecter. De prendre soin de vous. Comme vous savez très bien le faire avec vos proches…


5 - Cessez de vous comparer aux autres

Se comparer aux autres alimente les doutes, la remise en question, le sentiment de décalage. Se comparer aux autres est un puissant cercle vicieux. Se comparer aux autres est un piège qui se referme sur vous. Il est important d’en finir avec ce schéma. Le focus est mis, à l’instant T, sur ce que les autres sont de plus, ont de plus ou font de plus en apparence, sans prise en considération de vos qualités, talents, accomplissements et réussites personnels. Cela est donc totalement subjectif, biaisé et sans issue favorable pour vous. Les conséquences sont très nocives et douloureuses : cela abîme l’estime, la confiance, l’image et l’amour de soi. Ce qui a pour effet de mettre un voile sur vos forces, vos richesses et vos ressources. Et pourtant, vous en avez, elles sont bien là, croyez-moi. Mais à trop regarder ailleurs, vous ne les prenez plus en compte, vous ne les voyez plus, vous ne les cultivez plus… C’est une forme de maltraitance de soi. Vous méritez mieux, non ?


6 - Partagez votre expérience avec d’autres personnes hypersensibles

Sachez que vous n’êtes pas seul(e). Nous représentons 30% de la population. Aujourd’hui, vous avez la possibilité d’entrer facilement en contact avec des personnes qui partagent cette hypersensibilité, via notamment les réseaux sociaux (comptes Instagram, pages Facebook, blogs...). Vous êtes introverti(e) et appréhendez ce type de démarche ? L’écrit est un bon tremplin pour communiquer ! N’hésitez pas à laisser des commentaires et vous exprimer sur le sujet. Courage, osez ! Vous trouverez compréhension, soutien, non jugement et peut-être même des amis. Il serait dommage de vous en priver, non ?


7 - Privilégiez des relations bienveillantes

Un dernier point important : vous sentir accepté(e) tel(le) que vous êtes, avec votre sensibilité élevée, est essentiel et très précieux. Certaines personnes de votre entourage vous font plus de bien que d’autres ? Favorisez vos liens avec elles ! Il est temps de ne plus perdre de temps et d’énergie dans des relations qui vous tirent vers le bas. Côtoyer des personnes bienveillantes, à l’écoute, intelligentes émotionnellement, dépourvues de jugement ou de remarques désobligeantes à votre endroit (si si, elles existent !) concourra à mieux vivre votre hypersensibilité et porter un regard positif sur elle.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout