• Alexandra Polaczyk

Hypersensibles : peut-on être heureux en amour ?

Vous êtes nombreux à vous interroger, en tant que personnes hypersensibles, sur votre droit au bonheur amoureux. Les déceptions se multiplient et votre haute conception de l’amour, vos attentes, vos émotions ou encore votre peur du rejet vous paraissent être un frein potentiel à votre épanouissement dans ce domaine. Alors hypersensibilité et amour font-ils bon ménage ?



Le coeur d’un(e) hypersensible


En amour - tout comme dans les autres sphères de l’existence, l’hypersensibilité fait ressentir les émotions et les stimuli puissance 10. Et fait battre le coeur fort, très fort. Vous savez de quoi je parle... Ce qui peut bien sûr être vertigineux

En raison d’une assourdissante peur de souffrir, certains hypersensibles choisissent d’ailleurs de se verrouiller et se tiennent à distance des sentiments amoureux et de leurs possibles affres et tourments. Ils se convainquent ainsi que l’amour n’est pas fait pour eux. Ou inversement.

D’autres se laissent à contrario traverser et transporter par les flèches de Cupidon et s’investissent à la mesure de ce qu’il ressentent : pleinement, profondément, inconditionnellement. Mais ne reçoivent pas toujours à la hauteur de ce qu’ils donnent…


D’espoirs en désillusions


Le grand besoin d’amour des hypersensibles, leur potentiel manque d’estime et de confiance en eux, leur dévouement ainsi que leur envie de vouloir aider les âmes perdues (le fameux syndrome du sauveur, ou de l'infirmier/infirmière…) peuvent les mettre sur le chemin de la dépendance affective. Mais aussi sur celui des relations vouées à l’échec (avec un partenaire égoïste, centré sur lui-même, non disponible, peu fiable…), voire toxiques. Ils sont d’ailleurs plus souvent que d’autres victimes de manipulateurs, pervers narcissiques ou vampires psychiques en tout genre. Leurs profondes valeurs humanistes, leur tendance à se remettre continuellement en question mais aussi leur envie de croire aux contes de fée en font des cibles idéales. Ils se jettent alors dans la gueule du loup, ce séduisant loup, et ne suivent pas leur intuition malgré la petite alarme intérieure qui retentit en eux et qui les appelle à fuir… Sortir des griffes de ces malfrats de l’amour et se reconstruire peut prendre du temps. Mais rassurez-vous : ce n’est pas une fatalité…


Qui se ressemble s’assemble ?


S’il est dit que les contraires s’attirent, une chose est certaine : un(e) hypersensible éprouvera de grandes difficultés à trouver le bonheur auprès d’une personne dépourvue d’un minimum de sensibilité et d’intelligence émotionnelle. Est-ce à dire que se mettre en couple avec un(e) autre hypersensible est la seule et unique clé du bonheur conjugal ? Bien sûr que non. Rappelez vous bien ceci : apprendre à mieux connaître vos besoins et les respecter, identifier les valeurs essentielles que vous recherchez chez l’autre, décider de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas (ou plus) sont autant de pistes permettant de vous mettre sur les rails d’une rencontre aboutissant à une histoire sentimentale saine et positive. Car oui, sachez-le, un hypersensible peut bien sûr être heureux en amour, avec ou sans aide extérieure !



0 commentaire

Posts récents

Voir tout